fiche


fiche

1. fiche [ fiʃ ] n. f.
• 1413; « pointe » XIIe; de ficher
1Cheville, tige de bois ou de métal destinée à être fichée, enfoncée. Fiche d'arpenteur : grosse aiguille à anneau qu'on fixe au sol. — Électr. Fiches d'alimentation : fiches métalliques qu'on enfonce dans les douilles d'une prise de courant. ⇒ broche. Fiche mâle. jack. « Le téléphoniste plantait ses fiches dans le standard » (Saint-Exupéry) ( enficher) .
2(1690) Plaque ou jeton qui servait de marque à certains jeux. « Un piquet à deux sous la fiche » (Musset).
3(1865) Mod. Carte ou feuille cartonnée sur laquelle on écrit des renseignements en vue d'un classement. Fiches de petit, de grand format. Fiche de bibliothèque. Faire, établir une fiche. Mettre en fiche, sur fiches. 2. ficher. « Les méthodiques, qui faisaient remplir une fiche et la classaient ensuite » (Camus). Fiches perforées, mécanographiques. carte. Consulter des fiches dans un fichier.
Feuille de papier comportant des renseignements concis. Fiche d'état civil. Fiche médicale, anthropométrique. Fiche bancaire. Les fiches-tricot, les fiches-cuisine d'un magazine.
fiche 1. ficher [ fiʃe ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1120; lat. pop. °figicare, puis °ficcare, de figere « attacher, fixer »
REM. — Aux sens du II, la conjug. est irrégulière : inf. et p. p. comme foutre, autres formes comme ficher I(Au p. p.FICHÉ). Vieilli Faire pénétrer et fixer par la pointe. planter. Ficher un clou dans un mur. clouer, enfoncer. Pronom. « Une épine aiguë se fiche dans son pied » (Fénelon). Mod. (au p. p.) « Des piquets fichés obliquement en terre » (Tharaud). II(par infl. de foutre,inf. cour.FICHE) Fam.
1(ficher intr. « avoir des rapports sexuels » XVIe) Loc. Envoyer qqn se faire fiche, l'envoyer promener, paître. ⇒ 1. foutre (cf. Se faire mettre, se faire voir). Va te faire fiche.
2(fichu p. p. 1611 2. fichu) (REM. Dans tous les emplois qui suivent, fiche peut être remplacé par foutre, plus mod.) Faire. Qu'est-ce que tu fiches ici ? Il ne fiche rien. Elle n'en a pas fichu lourd. Ils n'en fichent pas une rame, un coup, une secousse : ils ne travaillent pas, ne font rien. Je n'en ai rien à fiche : ça ne m'intéresse pas, ça m'est égal. ⇒ branler, cirer.
Donner. Fiche des coups. 2. flanquer. Fig. Ça lui a fichu un coup : il a été très touché, ému. Ça me fiche la trouille, le cafard, le trac. Fiche-moi la paix ! laisse-moi tranquille. Qu'est-ce qui m'a fichu un mec pareil ? Je te fiche mon billet. Iron. Je t'en ficherai ! je ne te donnerai plus de ces choses-là puisque tu ne sais pas les apprécier. Pronom. Se fiche dedans : se tromper. « Je le reconnais : je me suis trompé, fichu dedans, fourré le doigt dans l'œil » (Cl. Simon). Je t'en fiche : détrompe-toi, ce n'est pas ce que tu crois.
Mettre. Il a fichu son poing sur la table. Je l'ai fichu aux ordures. Répandre. Elle en a fichu partout. Fiche par terre. renverser. Pronom. Elle s'est fichue par terre. 1. tomber. Fig. Ils ont fichu le gouvernement par terre. Cela fiche par terre tous mes plans. bouleverser. Il a été fichu dehors, à la porte. chasser, expulser. Ça l'a fichu en colère. Il fiche son argent par les fenêtres. Fiche le camp.
3 ♦ SE FICHE DE qqn, qqch. :se moquer de, ne pas prendre au sérieux. Il se fiche de nous. Elle se fiche de ce qui peut arriver. Elle s'est fichue de moi. Je m'en fiche : ça m'est égal. ⇒ 1. foutre; je-m'en-fichisme. Je m'en fiche et je m'en contrefiche. Loc. Je me fiche du tiers comme du quart. Il s'en fiche comme de sa première chemise, comme de l'an quarante. « Vous vous fichez pas mal de son bonheur » (Colette). (Avec inf.) Je me fiche d'être là ou ailleurs. (Avec que et subj.) Elle se fiche pas mal qu'on parte.

fiche nom féminin (de ficher) Pièce amovible destinée à être engagée dans une alvéole pour établir un contact. Menuiserie Ferrure de rotation fixée dans le bois par des ailes ou des vis. (On utilise aujourd'hui des fiches à visser réglables.) Topographie Longue et grosse aiguille, à la tête en forme d'anneau, qu'emploient les géomètres pour fixer les portées de chaînage sur un terrain. ● fiche (expressions) nom féminin (de ficher) Fiche multiple, fiche de prise de courant munie d'alvéoles qui lui permettent de recevoir une (ou plusieurs) autre(s) fiche(s) de prise de courant. Fiche de prise de courant, partie d'une prise de courant destinée à être reliée à un câble souple. Fiche à dents, sorte de lame aux arêtes en dents de scie, qui sert aux paveurs à enfoncer le sable entre les pavés, aux maçons à pousser le mortier sous les pierres ou dans les joints. Fiche à bouton, tringlette métallique avec tête en forme de bouton, réunissant les deux parties dont l'ensemble forme une charnière. ● fiche (homonymes) nom féminin (de ficher) fiche forme conjuguée du verbe ficher fichent forme conjuguée du verbe ficher fiches forme conjuguée du verbe ficherfiche nom féminin (de fiche) Feuille de papier ou de carton rigide, utilisée pour prendre des notes, enregistrer des indications, etc., et classée avec d'autres documents de même format dans un fichier. Imprimé de format déterminé, souvent détachable d'un magazine, qui comporte des indications pratiques (recettes, conseils, etc.). [Suivi d'un nom apposé avec ou sans trait d'union : Fiche-cuisine. Fiche bricolage.] Petite plaque servant de marque ou de monnaie à certains jeux. ● fiche (expressions) nom féminin (de fiche) Vieux. Fiche de consolation, petit dédommagement qu'on reçoit à la suite d'un échec, d'une perte. Mettre quelque chose en fiche, sur fiche, inscrire un renseignement, une donnée, etc., sur une fiche afin de pouvoir les classer. Mettre quelqu'un en fiche, sur fiche, établir une fiche de renseignements sur lui. ● fiche (homonymes) nom féminin (de fiche) fiche forme conjuguée du verbe ficher fichent forme conjuguée du verbe ficher fiches forme conjuguée du verbe ficherficher ou fiche verbe transitif (de ficher 1, avec l'influence de foutre) se ficher se fiche verbe pronominal (de ficher 1, avec l'influence de foutre) être fichu verbe passif (de ficher 1, avec l'influence de foutre) Synonyme familier et atténué de foutre. ● ficher ou fiche (difficultés) verbe transitif (de ficher 1, avec l'influence de foutre) se ficher se fiche verbe pronominal (de ficher 1, avec l'influence de foutre) être fichu verbe passif (de ficher 1, avec l'influence de foutre) Conjugaison Ce verbe présente la particularité d'avoir deux infinitifs : maintenant, tu vas me ficher la paix ! ou : me fiche la paix ! Participe passé : fichu (et non fiché). Qu'est-ce que tu as fichu pendant tout ce temps ? Registre Familier (euphémisme pour foutre). ● ficher ou fiche (homonymes) verbe transitif (de ficher 1, avec l'influence de foutre) se ficher se fiche verbe pronominal (de ficher 1, avec l'influence de foutre) être fichu verbe passif (de ficher 1, avec l'influence de foutre) fichu nom masculinficher ou fiche (synonymes) verbe transitif (de ficher 1, avec l'influence de foutre) se ficher se fiche verbe pronominal (de ficher 1, avec l'influence de foutre) être fichu verbe passif (de ficher 1, avec l'influence de foutre)
Synonymes :
- foutre (populaire)

ficher ou fiche
v. tr.
rI./r Enfoncer par la pointe. Ficher un pieu.
Pp. adj. Fig. Avoir les yeux fichés sur quelque chose.
rII./r Infinitif cour. fiche; pp. cour. fichu. Fam. (Employé par euph. pour foutre.)
d1./d (En loc.) Mettre, donner (avec force). Ficher qqn dehors.
Ficher une claque.
|| Fichez le camp!: déguerpissez!
d2./d Faire. Il n'a rien fichu cette année.
rIII/r v. Pron. Fam. Se moquer. Se ficher de qqn.
Je m'en fiche!
————————
fiche
n. f.
d1./d Feuille de papier ou de carton sur laquelle on inscrit des renseignements destinés à être classés. Remplir une fiche.
d2./d TECH Cheville.
|| ELECTR Broche ou paire de broches protégée par un isolant et servant à raccorder deux conducteurs.
d3./d JEU Jeton servant de monnaie conventionnelle dans un jeu.

I.
⇒FICHE1, subst. fém.
A.—1. Tige de métal ou de bois destinée à être enfoncée dans quelque chose. Planter une fiche; fiche d'arpenteur. Fixateur externe du Prof. Juvara, comprenant six fiches et un écrou ligateur (Catal. instrum. chir. [Collin], 1935, p. 401) :
1. Ce tableau bizarre était éclairé par l'éclat de bois résineux que Pierre avait planté sur une fiche en fer, à l'intérieur de la cheminée, pour que la fumée ne se répandît pas dans la chambre.
GAUTIER, Fracasse, 1863, p. 458.
2. Spécialement
a) CHARPENTE, MENUIS. Cheville de fer employée dans des assemblages. — Avec quoi avez-vous fait cela? dit Dantès. — Avec une des fiches de mon lit (DUMAS père, Monte-Cristo, t. 1, 1846, p. 185).
b) SERR. Morceau de métal fonctionnant comme une charnière et servant à la penture des portes, des fenêtres. Fiche à gond (Ac.). Fiche à bouton, à broche; fiche à chapelet, à brisure. Les fiches sont de plus en plus remplacées par les paumelles permettant le dégondage et le regondage faciles des portes, croisées, châssis (E. ROBINOT, Vérif., métré et prat. trav. bât., t. 3, 1928, p. 71).
c) MAÇONN. Outil pourvu d'une lame dont les deux côtés sont dentés, employé pour introduire le mortier entre les pierres. Fiche à dents. On peut, dans les maçonneries, refouler le mortier dans les joints (...) d'abord au moyen de fiches en fer, puis avec de larges spatules en chêne (DEGRAND, RÉSAL, Ponts en maçonn., 1888, p. 637).
d) PAVAGE. Outil pourvu d'une lame dentée qu'on emploie pour introduire le sable entre les pavés. Les paveurs emploient généralement des fiches pour introduire le sable entre les joints des pavés (CHABAT t. 1 1875).
e) ÉLECTR. Fiche mâle. Dispositif adapté à un fil, comportant gén. deux (ou plus) tiges ou broches en laiton qui s'enfoncent dans les alvéoles correspondantes d'une prise de courant (ou d'un dispositif de même type). Fiche femelle. Dispositif correspondant à la fiche mâle, mais comportant des alvéoles dans lesquelles s'enfoncent les broches de la fiche mâle. Le fil arrivant à cette douille est terminé par une fiche mâle qui sera raccordée à la fiche femelle placée sur l'arrivée de courant (Encyclop du bricolage, Paris, Denoël, 1967, p. 168). Fiche(-)banane. Fiche cylindrique unipolaire à une seule broche (ou une seule alvéole). Sur le côté gauche [d'une boîte], fixez deux fiches bananes femelles pouvant recevoir l'extrémité du conducteur de l'interrupteur réveil. Sur le côté droit, fixez une fiche femelle standard, qui recevra la fiche mâle des appareils choisis (lampes, poste, cafetière) (Encyclop du bricolage, Paris, Denoël, 1967 p. 184).
f) TÉLÉPHONE. Broche métallique que l'on enfonce dans un jack pour établir une liaison téléphonique. L'opérateur introduit la fiche arrière dans le jack de cet abonné et abaisse la clé d'écoute : il entre en communication (A. LECLERC, Télégr. et téléph., 1924, p. 216). Le téléphoniste plantait ses fiches dans le standard, et notait sur un livre épais les télégrammes (SAINT-EXUP., Vol nuit, 1931, p. 94).
g) Vx. Morceau de bois fendu en deux dont on se sert comme d'une pince pour suspendre quelque chose. Des nappes, des draps et des serviettes pendaient, verticalement attachés par des fiches de bois à des cordes tendues (FLAUB., Bouvard, t. 2, 1880, p. 165).
B.—1. Vieilli. Petite plaque d'ivoire, de bois, de carton fort, etc., servant de marque à certains jeux. Perdre dix fiches. M. Faynal (...) fait des parties de boston à un liard la fiche et joue de la clarinette (SOULIÉ, Mém. diable, t. 2, 1837, p. 79). Tous les soirs d'hiver, ces personnes venaient faire un innocent boston à un centime la fiche, prendre les journaux ou rapporter ceux qu'ils avaient lus (BALZAC, Splend. et mis., 1844, p. 314). Des vieilles femmes qui gouvernaient majestueusement ce monde de cartes, de fiches et de jetons (LAMART., Nouv. Confid., 1851, p. 81).
Au fig. Fiche de consolation (Ac.). Petit dédommagement accordé à la suite d'un échec. Après son échec, ses parents l'envoyèrent en Angleterre comme fiche de consolation (DUB.).
2. P. anal. Objet (petite plaque mince d'une matière quelconque, feuillet de papier, de carton) destiné à servir de support d'information. Sur une table de bois blanc, un soldat affairé remplissait les fiches, que les blessés attachaient eux-mêmes à leur capote, comme une carte de pesage (DORGELÈS, Croix de bois, 1919, p. 293) :
2. — Mais rien ne pousse!
— Et qu'en sais-tu? Est-ce toi qui en décides? Lis, sur les fiches de bois qui sont plantées dans les pots! Ici, graines de lupin bleu...
COLETTE, Sido, 1929, p. 40.
a) Usuel. Petit carton ou feuille rigide, généralement de dimensions normalisées, sur lequel sont inscrits des renseignements déterminés qu'on classe par ordre alphabétique ou méthodique. Faire, remplir, rédiger, copier, classer une fiche; mettre sur une/en fiche; fiche petit, grand format; fiche standard. Le soir, il s'astreignait à consigner sur fiches les observations, les pensées, toutes les acquisitions de la journée (MARTIN DU G., Devenir, 1909, p. 81). Un vrai chef n'a besoin ni de tests psychologiques, ni de fiches de renseignements pour choisir ses subordonnés (CARREL, L'Homme, 1935, p. 143) :
3. ... le général Cartier de Chalmot avait mis sa division en fiches dans de petites boîtes de carton qu'il posait chaque matin sur son bureau et qu'il rangeait chaque soir sur des tablettes de bois blanc, au-dessus de son lit de fer.
FRANCE, Orme, 1897, p. 51.
b) Spécialement
Fiche de paye (vieilli). Bulletin de paye. Les mineurs de l'entreprise Holster ont obtenu treize revendications sur quatorze, notamment : (...) — Fiche de paie plus explicite (L'Humanité, 19 janv. 1952, p. 5, col. 3).
Fiche anthropométrique.
Fiche d'état civil. Papier officiel attestant l'état civil d'une personne. Les fiches d'état civil délivrées par la mairie de résidence, tiennent lieu d'extraits d'acte de mariage et d'acte ou bulletin de naissance ou de décès (Guides des prestations familiales, 1955).
Fiche signalétique. Fiche donnant le signalement physique de quelqu'un. J'ai tracé plus haut mon portrait physique. Il me reste à compléter la fiche signalétique, quand bien même devrais-je dire des choses qui se trouvent dans les annuaires (DUHAMEL, Notaire Havre, 1933, p. 23).
Fiche médicale. Fiche donnant l'évolution de l'état de santé de quelqu'un. L'article 10 du décret du 26 novembre 1946 impose au médecin du travail d'établir lors de l'examen d'embauchage une fiche médicale conservée au service médical de l'entreprise (Pratique médico-chirurgicale, t. 10, 1953, p. 304).
BIBLIOTHÉCONOMIE
Fiche bibliographique.
Fiche auteur. Fiche dont la vedette est un nom d'auteur (d'apr. ROLLAND-COUL. 1969).
Fiche matière. Fiche dont la vedette est un des mots matières caractérisant le document fiché. On exploitera cette possibilité sans multiplier à l'excès les fiches matières, mais pour donner aux lecteurs une image fidèle du contenu réel des ouvrages et établir un inventaire complet des ressources documentaires du fonds (Bibliothèques, Traitement, catalogage et conservation des livres et des doc., 2e éd. rev., Paris, I.P.N., 1965, p. 109). On établira, bien entendu, des fiches secondaires aux éditeurs scientifiques et une fiche « matière » rendant compte du sujet général de la collection (Bibliothèques, Traitement, catalogage et conservation des livres et des doc., 2e éd. rev., Paris, I.P.N., 1965 p. 130).
Fiche de base, principale. Fiche destinée à être reproduite. La fiche principale sera faite au nom de l'auteur. Mais il sera utile de faire une fiche secondaire au nom de la collectivité (Bibliothèques, Traitement, catalogage et conservation des livres et des doc., 2e éd. rev., Paris, I.P.N., 1965 p. 86). On établira dans ce cas une fiche de base dans les mêmes conditions que pour le catalogue des ouvrages (Bibliothèques, Traitement, catalogage et conservation des livres et des doc., 2e éd. rev., Paris, I.P.N., 1965 p. 137).
Fiche-guide. Fiche servant à séparer ou à regrouper d'autres fiches. On se servira de fiches-guides en bois, carton, galalithe, de couleurs différentes, etc., d'un format dépassant légèrement celui des fiches « matières » (Bibliothèques, Traitement, catalogage et conservation des livres et des doc., 2e éd. rev., Paris, I.P.N., 1965p. 123).
Fiche secondaire, intercalaire, de renvoi, de titre, inverse (cf. ROLLAND-COUL. 1969). La fiche de renvoi, qui ne comportera pas de notice, vaudra pour toutes les fiches des ouvrages d'un même auteur, dont la vedette aura été déterminée une fois pour toutes (Bibliothèques, Traitement, catalogage et conservation des livres et des doc., 2e éd. rev., Paris, I.P.N., 1965p. 123).
COMMERCE
Fiche de stock. Fiche indiquant pour chaque article l'état du stock. La fiche de stock de l'article, nous croyons préférable, afin de simplifier les recherches, d'ajouter sur cette fiche des colonnes dans lesquelles figureront les dates et les quantités des livraisons ultérieures (VILLEMER, Organ. industr., 1947, p. 107).
Fiche article, produit. Fiche où sont notés pour chaque article les fournisseurs auprès desquels on peut l'acquérir (d'apr. TEZ. 1968).
Fiche fournisseur. Document donnant le maximum de renseignement sur chaque fournisseur (d'apr. TEZ. 1968)
MÉCAN. Fiche perforée (vieilli). Fiche de carton sur laquelle l'information stockée est matérialisée par des trous à emplacement codé. Dès lors que l'administration passe du bordereau à la fiche perforée (...) les traditions sont remises en cause (BELORGEY, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p. 140). Synon. carte perforée.
BOURSE. Feuille cartonnée servant à transmettre à un agent de change les ordres d'un client. Les cours avaient légèrement monté, Saccard eut le temps de donner de nouveaux ordres à Massias, pour Nathansohn. Il pria également le petit Flory qui passait en courant, de remettre à Mazaud une fiche, où il le chargeait d'acheter, d'acheter toujours (ZOLA, Argent, 1891, p. 210).
HIST. Régime des fiches. Régime instauré par le général André, ministre de la guerre de 1901 à 1904, qui consistait à subordonner l'avancement des officiers à leurs opinions politiques et religieuses. Affaire des fiches. Scandale qui éclata lorsque le régime des fiches fut connu. Pour collecter les renseignements (...) on s'adresse, entre autres, au Grand-Orient qui fournira près de vingt mille « fiches » sur l'attitude politique et religieuse des officiers. Malheureusement pour André, le « traître » Bidegain, employé du Grand-Orient, vendra la mèche et l'« affaire des fiches » éclatera en octobre 1904 à la tribune de la Chambre, énorme scandale qui abrégera les jours du gouvernement (L'Histoire, n° 16, oct. 1979, p. 24).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1413 « pic de fer à pointe renflée pour planter la vigne » (Arch. JJ 167, pièce 167 ds GDF.); 2. [1675 (publ. 1716) « jeton qui servait de marque à certains jeux » (P. D. HUET, Hist. du comm. et de la navigation des anciens ds Fr. mod. t. 14, p. 288)]; 1690 (FUR.); 3. 1865 « feuille ou petit carton sur lequel sont écrits des renseignements » (LITTRÉ). Déverbal de ficher. Fréq. abs. littér. :384. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 59, b) 206; XXe s. : a) 1 060, b) 821. Bbg. CHAUTARD (É.). La Vie étrange de l'arg. Paris, 1931, p. 288. — MARTINET (A.). Homon. et polysèmes. Linguistique. Paris. 1974, t. 10, n° 2, p. 39.
II.
FICHER3, verbe trans.; FICHE2, substitut verbal.
Fam., supplétif euphémique de foutre.
I.— [Sans compl. second.]
A.— [Le compl. désigne une pers.] Aller se faire fiche [S'emploie pour signifier qu'on ne veut plus entendre parler de qqn/qqc.]. Synon. aller se faire foutre (pop.), aller se faire voir. « Je renonce, dit-il, de plus en plus, à être aimé par un autre que Jésus-Christ. Que tout le reste aille se faire fiche! ! ! » (BLOY, Journal, 1905, p. 263).
En partic. Va te faire fiche! [S'emploie pour présenter un fait ou une situation comme contraire à ce qui était attendu] Synon. va te faire foutre (vulg.). Le jour où vous discuterez le dogme catholique, va te faire fiche, tout s'écroule! (HUYSMANS, Là-bas, t. 1, 1891, p. 96) :
1. Et puis, la populace... C'est comme Boulanger. Ils criaient tous : « Vive Boulanger! » un beau jour, va te faire fiche! Plus personne. Paris. Allez-y comprendre quelque chose...
ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 252.
B.— [Le compl. réfère à une activité] Faire. Qu'est-ce que tu fiches? Synon. fabriquer, foutre (vulg.). — Des obligations, des obligations! Mais jamais!... Que voulez-vous fiche avec des obligations? C'est de la matière morte... (ZOLA, Argent, 1891, p. 120). Comme si vous ne devriez pas avoir honte de vous faire flanquer quatre mille balles pour ne rien fiche, que rigoler tout bas et que ronfler tout haut (COURTELINE, Ronds-de-cuir, 1893, 4e tabl., 1, p. 130). Mais alors, mon excellent cher, qu'est-ce que vous fichez, depuis un mois que vous êtes ici! (FARRÈRE, Homme qui assass., 1907, p. 49).
[Le compl. est explicité] Ficheicher le bordel, la pagaille. Synon. flanquer (fam.), foutre (vulg.).
Locutions
1. Ne pas en ficheicher une datte, une rame, une secousse. Ne rien faire. Les gens qui partiront dans trois semaines, et qui déjà « partent » moralement en n'en fichant plus une datte (MONTHERL., Célibataires, 1934, p. 830).
2. Ficheicher le (son) camp
a) S'en aller promptement. Fiche le camp d'ici. Synon. déguerpir, foutre le camp (vulg.). Si le siège de Paris a lieu (ce que je crois maintenant), je suis très résolu à ficher mon camp avec le fusil sur le dos (FLAUB., Corresp., 1870, p. 143). — Alors, je souffre trop ici, je m'en vais. — C'est ça, fichez le camp, bon voyage! (ZOLA, Terre, 1887, p. 417).
b) Tomber en ruines, partir en morceaux. Jean avait ramené ses regards sur le pont de bateaux, au-dessous d'eux. — Regarde donc!... Tout va fiche le camp. Jamais nous ne passerons (ZOLA, Débâcle, 1892, p. 155).
Au fig. L'écriture de M. Dandillot se défaisait, fichait le camp de toutes parts : cadavre d'écriture (MONTHERL., Pitié femmes, 1936, p. 1203). Quelqu'un a raconté (...) que les rentes fichent le camp (NIZAN, Conspir., 1938, p. 114).
II.— [Avec un compl. prép. locatif; avec indication de mouvement] Envoyer, mettre quelque chose quelque part. Fiche, ficher à la porte; fiche, ficher qqn dehors, en l'air. Synon. flanquer (fam.), foutre (vulg.), mettre. Depuis un an (...) il n'a pas fichu les pieds chez nous (BLOY, Journal, 1902, p. 91). Vous avez manqué fiche votre vin par terre (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 154) :
2. La mère avait été fichue à l'eau, une pierre au cou, dans le raz de Sein. Personne n'avait pu rien voir ni rien entendre. Des goélands peut-être, pas des hommes...
QUEFFÉLEC, Recteur, 1944, p. 186.
[Avec un datif éthique] Fiche-moi ça dehors.
Loc. Ficheicher (qqn) dedans. Fiche (qqn) sur la paille.
Emploi pronom. réfl. Synon. envoyer (s'), flanquer (se), foutre (se) (vulg.). Se ficheicher en l'air; se fiche (la figure) par terre. — Non, puisque je me suis retenue en me fichant sur mes reins (BALZAC, E. Grandet, 1834, p. 39). Chaque fois que je titubais, Que j'allais de guingois, en biais, Il manquait se ficher par terre (PONCHON, Muse cabaret, Dégustations, 1920, p. 61). « ... La bagnole s'est fichue en l'air, juste à temps » (BERNANOS, M. Ouine, 1946, p. 1410).
III.— [Avec un compl. prép. introd. par en désignant un état physique ou psychol.] Mettre quelqu'un (dans tel ou tel état). Il m'a fichu en rogne. Synon. foutre (vulg.). Non, vrai, c'était à ficher en colère et à démoraliser le bon Dieu en personne! (ZOLA, Débâcle, 1892, p. 246).
Emploi pronom. réfl. Je veux bien encore recevoir un billet..., sinon, M. Dupuis va se fiche en colère et il fera trembler toute la maison (BECQUE, Corbeaux, 1882, IV, 10, p. 244).
IV.— [Avec un compl. datif]
A.— Donner. Je vous fiche ma démission. Je vous ficherai à souper et je vous coucherai (HUGO, Misér., t. 2, 1862, p. 297). Qui est-ce qui lui avait fichu un gaillard qui se trompait sur la chaux, la brique, la meulière (ZOLA, Œuvre, 1886, p. 342).
Je vous/t'en ficherai (!); on t'en fichera (!). [S'emploie, accompagné de la reprise des paroles de l'interlocuteur pour montrer qu'on n'est pas d'accord avec ses propos] Il veut faire l'artiste lui aussi, et discute :« Vous ne trouvez pas que les joues sont bien jaunes? » ou « Le blanc de l'œil me semble un peu froid. » Je t'en ficherai du blanc de l'œil (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1932, p. 78).
Loc. Ficheicher son billet à qqn.
B.— [Le compl. désigne une action nuisible ou désagréable pour qqn] Donner. Ficheicher un coup de poing à qqn; ficheicher le feu. Ficher une gifle, ficher un coup de pied (Ac.). Synon. flanquer, foutre (vulg.). C'est une frime pour me faire venir auprès de toi et pour me ficher une ratapiole (SUE, Myst. Paris, t. 3, 1842, p. 152). D'ailleurs, tu feras bien d'obéir, parce que, sans ça, je te ficherai une fessée... (COLETTE, Dialog. bêtes, 1905, p. 50). On ne m'a pas mangé, non, mais, il s'en est fallu d'un poil qu'on me fiche un coup de fusil (GIONO, Baumugnes, 1929, p. 61).
Emploi pronom. réciproque. Se donner. Se fiche/ ficher des tornioles. Synon. se flanquer, se foutre (vulg.). La cuisinière dit qu'ils ont des figures, là-dedans, enfin des figures de gens qui se ficheront des claques avant ce soir (ZOLA, Pot-Bouille, 1882, p. 216).
C.— [Le compl. désigne un état psychol. ou physique] Mettre quelqu'un (dans tel ou tel état). Ça me fiche le trac, la trouille; le cinéma lui fiche le cafard. Synon. donner, flanquer (fam.), foutre (vulg.). Jean. — Oui, mais ça m'a fichu la migraine! (GUITRY, Veilleur, 1911, p. 12).
En partic. Ça me/te/etc., fiche que. Ça me (te, etc.) met dans tel ou tel état, telle ou telle situation. Synon. faire. Françoise (...) ne se tourna même pas. — Qu'est-ce que ça me fiche? — Ça te fiche, que tu l'aurais pour beau-frère, et que je désire savoir s'il te plairait (ZOLA, Terre, 1887, p. 130).
Qu'est-ce que ça peut me/te/lui/etc., fiche que... Je (tu, il, etc.) me (te, se, etc.) moque de... (Dict. XXe s.).
Loc. Ficheicher la paix (à qqn). Laisser (quelqu'un) tranquille. — Si la Ligue des Droits de l'Homme veut avoir la paix, qu'elle commence par nous la fiche (PÉGUY, Argent, 1913, p. 1263). Vous avez le don de me porter sur les nerfs à un point que je ne saurais dire. Donc, fichez-moi la paix et que ça ne traîne pas. Je ne suis pas à la rigolade aujourd'hui, je vous en préviens (COURTELINE, Ronds-de-cuir, 1893, 2e tabl., 1, p. 60).
V.— Emploi pronom. [Avec un compl. introd. par de] Se moquer (de quelque chose, de quelqu'un). Ils se fichent de nous; on s'est fichu de leur figure. Vous ramassiez tout, jusqu'à la pièce de 40 sous, en vous fichant bien d'exposer à des privations deux petits enfants (BLOY, Journal, 1899, p. 295). — Je ne comprends pas du tout. À quoi ce petit bout de fossé peut-il servir? C'est se ficher du monde (ROMAINS, Hommes bonne vol., 1938, p. 144) :
3. « Quoi! Après tout on s'en fiche? » Mais il avait beau vouloir dire par là qu'après tout on se fichait des conséquences, il est probable qu'il ne s'en fichait pas tant que cela...
PROUST, Temps retr., 1922, p. 822.
Loc. Se ficheicher de qqc. comme de l'an quarante, de colin-tampon, de sa première chemise, d'une guigne. N'avoir cure de quelque chose. (Dict. XXe s.).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1932, s.v. ficher. Les 2 formes ds DUB. et Lar. Lang. fr. Étymol. et Hist. 1. 1695 pronom. « se moquer de » (GHÉRARDI, Le Théâtre italien [t. V, p. 459, VI, p. 310]); 2. av. 1834 « ne pas se tourmenter » (BÉRANGER, On s'en fiche ds LITTRÉ). V. ficher1.
STAT. — Ficher1, 2 et 3. Fréq. abs. littér. :1 190. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 243, b) 1 253; XXe s. : a) 3 646, b) 1 999.
Bbg. ORR (J.). Qq. étymol. scabreuses. Archivum linguisticum. 1950, t. 1, pp. 52-73. — PAULI 1921, p. 46. — QUEM. DDL t. 1, 5.

1. ficher [fiʃe] ou fiche [fiʃ] v. tr.
ÉTYM. 1120; du lat. pop. figicare, puis ficare, de figere « attacher, fixer »; Guiraud suppose un dér. de fictus, p. p. de figere « fixer ».
———
I (Au p. p. fiché). Vieilli. Faire pénétrer et fixer par la pointe. Planter. || Ficher un pieu en terre. || Ficher un clou dans un mur. Clouer, enfoncer.
1 (Les Romains) ne savaient compter leurs années qu'en fichant des clous dans une muraille par la main de leur grand-pontife.
Voltaire, Dict. philosophique, Histoire, II.
1.1 (…) il a mis des guêtres et fiché une fausse perle dans sa cravate (…)
R. Queneau, le Chiendent, p. 255.
Au p. p. (Plus cour.) :
2 Des piquets, fichés obliquement en terre, relèvent les portes des tentes (…)
Jérôme et Jean Tharaud, Rabat, VIII, p. 167.
Par ext., vx. Introduire, mêler, mettre.
3 (…) nous fichons quelquefois de l'italien dans nos lettres (…)
Mme de Sévigné, 475, 8 déc. 1675.
Fig. || Avoir les yeux fichés en terre, fichés sur quelque chose : avoir les yeux baissés vers la terre, les avoir fixement arrêtés sur quelque chose.
4 Mais, comme il marchait la tête basse et les yeux fichés en terre, il sentit quelqu'un qui lui tapait sur l'épaule (…)
G. Sand, la Petite Fadette, VIII.
Pron. || La flèche alla se ficher dans l'arbre.
5 Pendant qu'un jeune prince parcourt les sentiers hérissés de buissons, une épine aiguë se fiche dans son pied.
Fénelon, Œuvres, t. XIX, p. 467.
———
II
1 (V. intr., ficher « avoir des rapports sexuels », XVIe, Béroalde de Verville, in Guiraud, Dict. érotique; cf. ficheuse « femme de mauvaise vie », in Godefroy; ficherie, Béroalde de Verville, in Huguet). Vx. Pénétrer, lors d'un rapport sexuel. Foutre. — ☑ Loc. fam. Mod. Envoyer quelqu'un se faire fiche : l'envoyer promener, paître. Mettre (se faire mettre), voir (se faire voir).Va te faire fiche.REM. Cette loc. n'est plus sentie comme obscène, et se rattache consciemment au sens 3.
2 (Au p. p. fichu, 1611; des deux infinitifs ficher et fiche, le second est le plus couramment utilisé aujourd'hui). Fam. et cour.
REM. Dans tous les emplois qui suivent, fiche peut être remplacé par foutre. Fiche est généralement présenté comme un euphémisme de foutre, mais J. Cellard et A. Rey (Dict. du français non conventionnel) considèrent que, le sens premier de foutre étant resté très vivant jusqu'au XIXe siècle, foutre, dans ses emplois figurés (1797), a été employé au contraire pour renforcer fiche, devenu anodin.
a (Dans des loc.). Fam. Faire.Il n'a rien à fiche. || Il ne fiche rien. || Qu'est-ce que tu fiches ici ? Branler. || Elle n'en a pas fichu lourd.Ils n'en fichent pas une datte, une rame, une secousse, un coup.J'en ai rien à fiche : ça ne m'intéresse pas, ça m'est complètement égal. Branler, foutre. || J'en ai rien à fiche de tes histoires.
5.1 (…) il appartient à la catégorie nombreuse, assez banale, qui s'intéresse à tout et ne fiche rien.
Colette, la Vagabonde, p. 88.
b Loc. Fiche (qqn) dedans : tromper, abuser (qqn). Avoir, baiser, mettre (dedans). || C'est ça qui l'a fichu dedans.Pron. || Il s'est fichu dedans. || Elle risque de se fiche dedans (→ ci-dessous, cit. 10.2).
c Loc. fam. (1750, Vadé « sur le champ le camp il fichit »; orig. obscure). Ficher le camp : s'en aller, partir; (fig.) se dégrader. Camp (I., A., 5.); → Foutre le camp. || Il ficherait le camp (→ Redoute, cit. 3).(Vieilli). || Fiche son camp.
5.2 (…) non, je regardais tout qui fichait le camp, dans cette sacrée toile (…)
Zola, l'Œuvre, p. 334.
6 Allez-vous-en, Soupe, fichez le camp !
Courteline, Messieurs les Ronds-de-cuir, 2e tableau, II.
d Ficher, fiche quelqu'un, quelque chose (suivi d'un compl. indiquant un lieu ou un état). Flanquer, mettre.Vx. || Ficher son chapeau par terre. Jeter, mettre.
Mod. || Il a fichu son poing sur la table. || Elle s'est fichu un chapeau à plume sur la tête. || Il s'est fichu des vieilles fringues.Fig. || Ils ont fichu le gouvernement par terre. Renverser. || Cela fiche par terre mes prévisions. Bouleverser. || Il a été fichu dehors, à la porte du lycée. Chasser, expulser. || Ça l'a fichue en colère. || Il fiche son argent par la fenêtre. — ☑ Fig. Se ficher le doigt dans l'œil : se tromper, se faire des illusions. Fourrer.
Pron.Se ficher par terre : tomber.Il s'est fichu à côté de moi : il s'est mis à côté de moi.
e Ficher, fiche quelque chose à quelqu'un : faire subir, faire profiter de quelque chose à quelqu'un. Donner. || Il a fichu une raclée à son fils. Flanquer. || Il va te ficher, te fiche des coups, une correction, une gifle. — ☑ Fig. Ça lui a fichu un coup : il a été très touché, ému.Ça me fiche la trouille, le cafard, le trac. — ☑ Ficher la paix (cit. 29). || Fiche-lui donc la paix.Qu'est-ce qui m'a fichu un mec pareil ?Je te fiche mon billet qu'il viendra. Parier; assurer. — ☑ Iron. Je t'en ficherai : je ne te donnerai plus de ces choses-là, puisque tu ne sais pas les apprécier.
7 D'ailleurs, tu feras bien d'obéir parce que, sans ça, je te ficherai une fessée (…)
Colette, Histoires pour Bel-Gazou, Le voyage.
8 La bagnole s'est fichue en l'air, juste à temps.
Bernanos, Monsieur Ouine, in Œ. roman., Pl., p. 1410.
9 Il s'était accoudé à une planche où il y avait des verres, un compotier; je ne sais pas comment il n'a rien fichu par terre.
Martin du Gard, les Thibault, t. IV, p. 98.
10 Ces piles ! Ça me fiche le cafard ! (…)
A. Maurois, Bernard Quesnay, XXI.
10.1 Métier, dit le jeune homme, sans ça je vous fiche mon billet que je jouerais la fille de l'air, et sans attendre.
J. Giono, le Hussard sur le toit, p. 48.
Pron.Se ficher dedans : se tromper.
10.2 Je le reconnais : je me suis trompé, fichu dedans, fourré le doigt dans l'œil, tout ce que vous voudrez. Et pas à moitié. Du tout au tout.
Claude Simon, le Vent, p. 14.
Je t'en fiche [ʃtɑ̃fiʃ]  : détrompe-toi, ce n'est pas ce que tu crois.
10.3 Il part… bonne brise… vent arrière… est nord-est… dix nœuds à l'heure… qu'il aurait mouillé à Sumatra, en moins de deux mois si ça avait duré comme ça… mais je t'en fiche…
E. Labiche, la Perle de la Canebière, 4.
3 (1691, in D. D. L.). Se ficher de qqn, qqch. : se moquer de, ne pas prendre au sérieux. || Il se fiche de nous ! || Elle se fiche de son travail. Négliger.(1808). || Je m'en fiche : ça m'est égal. Foutre. || Il se fiche de tout. || Je m'en fiche et je m'en contrefiche.Il s'en fiche comme de sa première chemise, complètement. || Je m'en fiche pas mal.
11 Je me fiche de tes cadeaux. Tu me donnerais Paris, ce serait non, toujours non (…)
Zola, Nana, IX, p. 324.
12 — Ah ! çà, est-ce qu'ils se fichent de moi ? Il est déjà deux heures dix.
Zola, la Terre, III, VI.
12.1 « Quoi ! Après tout on s'en fiche ? » Mais il avait beau vouloir dire par là qu'après tout on se fichait des conséquences, il est probable qu'il ne s'en fichait pas tant que cela, car cette parole n'était suivie d'aucun mouvement pour entrer.
Proust, le Temps retrouvé, Pl., t. III, p. 822.
13 (…) vous vous fichez pas mal de son bonheur, qui d'ailleurs ne vous regarde en aucune manière.
Colette, la Naissance du jour, p. 167.
14 J'ai mon article à finir avant ce soir. Il s'en fiche bien, l'animal !
Martin du Gard, les Thibault, t. V, p. 9.
14.1 — Et je voulais t'annoncer une grosse nouvelle. Puisque je suis une idiote, je ne te l'annoncerai pas (…)
— Tu peux la garder, ta nouvelle, dit-il. Je m'en fiche pas mal.
Cocteau, les Enfants terribles, p. 41.
——————
fichu, ue p. p. adj.
ÉTYM. (1611).
Familier.
1 Détestable, mauvais. || Il a un fichu caractère. Insupportable. || C'est une fichue idée que vous avez eue là. Drôle, fâcheux. || Fichu temps ! || Fichu métier ! Maudit. || Une fichue bête ! Sale. || C'est un fichu menteur. Sacré.
15 (…) ce diable de Docteur, et de toute sa fichue doctrine (…)
Molière, la Jalousie du Barbouillé, 9.
16 (…) je maudis la fichue idée que j'ai eue de venir ici (…)
Gide, Journal, 20 févr. 1943.
2 (Av. 1695). Dans une fâcheuse situation. || Il n'en a plus pour longtemps, il est fichu. Condamné, perdu. || L'affaire est fichue. || Mon costume est fichu.C'est de l'argent fichu.
17 (…) si maintenant je soumets à trop de contrôle le tout venant primesautier, tout est fichu. C'en est fait du laisser-aller, de l'abandon.
Gide, Ainsi soit-il, p. 127.
3 (1640). Arrangé, mis dans un certain état.Il est fichu comme quatre sous, comme l'as de pique.
Mal fichu : un peu malade, souffrant; contrefait, difforme.
4 (1872). Capable de. Foutu (de). || Il n'est pas fichu de gagner sa vie. || Elle est fichue de nous faire entrer dans un arbre, en conduisant comme ça !
DÉR. Fichaise, fichant, 1. fiche, fichoir, fichtre. V. 2. Fichu.
COMP. Afficher, contreficher (se), infichu, surficher.
HOM. 2. Ficher. (Du p. p. adj.) 2. Fichu.
————————
1. fiche [fiʃ] n. f.
ÉTYM. 1413; « pointe, épine », v. 1190; déverbal de 1. ficher.
1 Cheville, tige de bois ou de métal, destinée à être fichée, enfoncée. || Fiche d'arpenteur : grosse aiguille à anneau qu'on fixe au sol. Arpentage. || Fiche utilisée pour maintenir une ferrure.Techn. || Fiche à dents, fiche à bouton.Électr. || Fiches d'alimentation : fiches métalliques (appelées aussi broches) qu'on enfonce dans les douilles d'une prise de courant. || Fiche mâle. || Fiche-banane. || Fiche à deux conducteurs coaxiaux ou jack.
0.1 Quelquefois un homme sur les épaules d'un autre enfonçait une fiche entre les pierres, puis s'en servait comme d'un échelon pour atteindre au delà, en plaçait une seconde, une troisième (…)
Flaubert, Salammbô, Pl., t. I, p. 955.
1 Le téléphoniste plantait ses fiches dans le standard et notait sur un livre épais les télégrammes.
Saint-Exupéry, Vol de nuit, VI.
2 (1690). Plaque ou jeton d'ivoire ou d'os qui servait de marque à certains jeux. Fichet. || Gagner une, plusieurs fiches. || « La fiche est à un sou et la cave de dix » (→ 2. Bouillotte, cit. 2).
2 (…) quelquefois c'est un piquet à deux sous la fiche qu'il faut faire avec la bonne dame, et avoir soin de n'avoir pas trop beau jeu.
A. de Musset, Nouvelles, « Les deux maîtresses », VIII.
2.1 (…) il revint bientôt avec deux jeux complets, des fiches, des jetons et une tablette recouverte de drap. Rien ne manquait. Le jeu commença. Mrs Aouda savait très suffisamment le whist, et elle reçut même quelques compliments du sévère Phileas Fogg.
J. Verne, le Tour du monde en 80 jours (1873), p. 247.
(1786). || Fiches de consolation, accordées aux perdants.Fig. || Donner à quelqu'un une fiche de consolation, un petit dédommagement.
3 On dit que c'est là la fiche de consolation pour le dédommager du département de Paris, confié à M. de Malesherbes.
Bachaumont, Mémoires secrets… (Londres, 1786), t. XXX, p. 332, in Littré.
3 (1865). Vx. Morceau de carton, de bois sur lequel on marque une indication. Étiquette. || Mettre une fiche à un ballot.
Mod. Carte ou feuille généralement cartonnée sur laquelle on inscrit des renseignements déterminés, en vue d'un classement. || Fiche de carton, de papier. || Fiche de petit, de grand format. || Fiche de bibliothèque. || Faire, établir, rédiger des fiches (→ État, cit. 62). || Catalogue sur fiches. || Mettre en fiche. 2. Ficher. || Il veut tout mettre en fiches, sur fiches. || Cataloguer, classer (cit. 8 et classement, cit. 1) des fiches. || Fiches perforées ( Mécanographie; carte). || Joindre une fiche à un dossier. || Consulter des fiches dans un fichier.
4 Les fiches sont indispensables à l'érudition. Tous les savants en ont. On ne retient rien sans cela. C'est le seul moyen, à un moment donné, de se rappeler ce qu'on a lu.
Antoine Albalat, l'Art d'écrire, p. 30.
5 (…) sur M. de Margussoles, Haverkamp avait obtenu, par l'un de ses amis, chef de service à la Société Générale, une fiche de renseignements plus que rassurante.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. V, IX, p. 74.
6 Il y avait (…) les méthodiques, qui faisaient remplir une fiche et la classaient ensuite (…)
Camus, la Peste, p. 122.
7 Les fiches perforées représentent une étape supplémentaire, comparable à celle des premières machines automatiques.
A. Leroi-Gourhan, le Geste et la Parole, t. II, p. 73.
Feuille de papier comportant des renseignements concis.Vx. || Fiche de paye. Bulletin, feuille. || Fiche d'état civil. || Fiche signalétique. || Fiche technique. || Fiche médicale, anthropométrique. || Fiche bancaire.
(1973). Cin. || Fiche de tournage : brève notice descriptive d'information, accompagnant le film récemment tourné et destinée à en faciliter le montage et le commentaire.REM. Ce mot a été introduit par l'Administration pour remplacer un terme américain.
Hist. || Fiche de renseignements : fiche comportant des éléments politiques et privés, utilisée par un ministre de la guerre (le général André, 1901-1904). || L'affaire, le scandale des fiches. || Le régime des fiches.
DÉR. 2. Ficher, fichet, fichier, fichiste.
COMP. Contre-fiche, enficher.
HOM. 2. Fiche; formes des v. 1. ficher, 2. ficher.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Fiche — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • Fiche — 〈[ fi:ʃ] m. 6; EDV〉 Datenträger in Form einer Filmfolie, auf der große Datenmengen in starkverkleinerter Form gespeichert u. durch besondere Geräte wieder lesbar gemacht werden können; →a. Mikrofiche [frz., „Zettel, Karteikarte“] * * * 1Fiche [fi …   Universal-Lexikon

  • fiche — Fiche. s. f. Petit morceau de fer ou d autre metal servant à la penture des portes, des fenestres, des armoires &c. Fiche à gond. Fiche, signifie aussi, Une marque que l on donne au jeu, & qu on fait valoir plus ou moins, selon que les joüeurs en …   Dictionnaire de l'Académie française

  • fiché — fiché, ée (fi ché, chée) part. passé. 1°   Enfoncé, fixé par la pointe. •   Ils trouvèrent Saül couché et dormant dans sa tente ; sa lance était à son chevet, fichée en terre, SACI Bible, Rois, I, XXVI, 7. •   Il est essentiel de distinguer le… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • fiche — 1949, slip of paper, form, from Fr. fiche card, index card, slip, form, from O.Fr. fichier to attach, stick into, pin on, from V.L. *figicare, from L. figere to fix, fasten (see FIX (Cf. fix)). Sense of card, strip of film is a shortening of… …   Etymology dictionary

  • fiche — [fēsh] n. pl. fiches or fiche short for MICROFICHE …   English World dictionary

  • Fiche — (fr., spr. Fisch), eine einzelne Spielmarke …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Fiche — (franz., spr. fīsch ), Absteck , Markierpfahl; Spielmarke (Fisch) …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Fiche — (frz., spr. fisch), auch Fichet (spr. fischeh), Absteck , Markierpfahl; Spielmarke …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Fiche — (frz. fisch), Fichet (fischäh), Spielmarke; Absteckepfahl. Fichiren (fisch–), einbohren …   Herders Conversations-Lexikon

  • Fiche — 〈 [fı̣ʃ] m.; Gen.: s, Pl.: s; kurz für〉 Mikrofiche …   Lexikalische Deutsches Wörterbuch


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.